«You go and tell your friends that these are the powers we have»

Quelques années de super-surveillance et voilà les petits fonctionnaires municipaux déjà ivres de pouvoir. L’aventure de Jenny Paton annonce-t-elle la venue de pratiques de surveillances de plus en plus répandues, et de plus en plus rigoureuses, ou au contraire fait-elle partie d’une série d’abus qui éventuellement donneront lieu à une remise en question?

A propos S. Leman-Langlois

Titulaire, Chaire de recherche du Canada en surveillance et construction sociale du risque
Cet article, publié dans Surveillance, vie privée, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s