Aéroports : à quand les déplacements à nu?

Suite à l’attaque ratée du vol Amsterdam-Detroit du 25 décembre (vol Northwest-Delta 253), tous les aéroports canadiens infligent de nouvelles procédures de sécurité aux passagers:

C’est ce qu’on appelle de la sécurité «réactive»: on répond à un scénario de menace malgré son infinitésimale, voire nulle probabilité de répétition. Le risque qu’un passager canadien fasse partie du même complot que le Nigérien emballé dans l’explosif et se lance dans la phase 2 de l’attaque est pourtant, à toutes fins pratiques et intelligentes, parfaitement nul.

Le problème de la sécurité réactive est qu’elle ne peut que répondre au passé et jamais au futur …et à des coûts économiques, pratiques et humains qui sont exorbitants. Au pire, elle peut augmenter le risque total associé à nos activités, parce qu’elle draine des ressources qui devraient être mieux utilisées, ailleurs.

L’autre difficulté est liée au foisonnement des scénarios, qui s’additionnent et peuvent donner lieu à une forme de sur-sécurisation: la bombe collée au corps, la bombe dans le corps (voir entrée précédente)… si on pousse la logique à l’extrême, il faudra déshabiller et radiographier chaque passager avant l’embarquement.

Bien sûr, on ne pousse jamais cette logique à l’extrême. Pas parce qu’on se rend compte de l’absurdité de la proposition, mais bien parce qu’en fait la cible de la sécurité réactive n’est pas les terroristes mais bien le public: elle sert non pas à protéger objectivement contre des risques réels, mais bien à rassurer contre des risques imaginaires.

A propos S. Leman-Langlois

Titulaire, Chaire de recherche du Canada en surveillance et construction sociale du risque
Cet article, publié dans ÉU, Sécurité, sécurité réactive, terrorisme, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s