Réponse à une étudiante de CEGEP

Voici un échange de courriel que je viens d’avoir avec une étudiante de CEGEP. Je continue d’être surpris de la teneur très faible en conspiration (tout de même présente, v. Q5). Ce sont somme toute des questions que se posent la plupart des gens:

1. Le terrorisme est-il présent partout sur la planète? Vise-t-il  principalement les Occidentaux?
R. Le terrorisme médiatisé est surtout le terrorisme anti-occidental. Cependant, la plupart des régions du monde souffrent de phénomènes apparentés au terrorisme (il y a beaucoup de définitions contradictoires du terrorisme, c’est pourquoi j’utilise cette expression plus vague). En fait, au nombre de morts et de blessés, les sociétés occidentales sont, et de loin, LES MOINS touchées par le terrorisme.

2. Le phénomène du terrorisme est-il à la hausse ou à la baisse?
R. C’est une question difficile parce que très liée à la définition qu’on utilise. le terrorisme typique (détournements, bombes, attaques suicide) est à la baisse depuis les années 1980. Cependant, les attaques font aujourd’hui en moyenne plus de dommages.

3. Est-ce qu’à la suite du 11 septembre 2001 le terrorisme a eu des  influences sur le comportement des Américains? En a-t-il encore  aujourd’hui?
R. Bien sûr: une influence colossale. De tous les pays où on trouve du terrorisme, les États-Unis est celui qui a réagit de la manière la plus disproportionnée. De nouvelles lois, des dépenses extrêmement importantes, des campagnes militaires (plus ou moins directement liées à du terrorisme), une prison-oubliette (Guantanamo) dont on ne sait plus quoi faire, le foisonnement incessant de mesures de sécurité, les médias entièrement accros au terrorisme, etc. Les séquelles du 9/11 se feront sentir pour des années encore.

4. Quelles sont les motivations qui ont poussé les États-Unis à attaquer l’Irak et non pas l’Afghanistan?
R. Mmm…. Les ÉU ont attaqué l’Afghanistan en premier, tout de suite après le 9/11. La raison était évidemment de détruire le réseau de ben Laden, responsable des pires attaques ayant jamais eu lieu en sol étatsunien. Les raisons de l’attaque de l’Irak sont passablement complexes; bien sûr, on a rapidement tenté d’associer Saddam Hussein au terrorisme international, mais en fabriquant des preuves. Je crois que l’Irak se sortait gagnant de la guerre contre l’Iran dans les années 1980 et devenait un joueur indépendant trop important dans la région. La première guerre du golfe ayant été limitée à la « libération » du Koweit, elle avait sérieusement entamé la force militaire de l’Irak (sans compter l’encadrement et les inspections subséquentes de la reconstruction de la machine militaire irakienne) mais sans menacer le pouvoir de S. Hussein, qui restait un personnage gênant (sans compter qu’il était aussi un dictateur sanguinaire).

5. Quels sont les liens entre la famille Ben Laden et les  États-Unis?
R. Aucun lien particulier. les ben Laden sont à la tête de plusieurs entreprises très importantes en Arabie Saoudite, et comme toute entreprise de cette taille, ils traitent avec des gouvernements à l’international. La relation complexe entre l’Arabie Saoudite est les ÉU a toujours favorisé les échanges commerciaux (surtout autour du pétrole, bien évidemment; mais pour avoir du pétrole, il faut construire des infrastructures, une des spécialités des ben Laden)

6. Quelles sont les méthodes de terrorisme les plus employées?
R. LA méthode qui a redéfini le terrorisme est la bombe. Malgré ce qu’on dit de nouvelles techniques (dont le très fumeux cyberterrorisme), faire exploser quelque chose reste la méthode de choix. Les cibles ont été, jusqu’à maintenant, les transports en commun et les endroits publics.

7. Quelle serait une des solutions pour enrayer le terrorisme?
R. Aucune. Il est impossible d’enrayer le terrorisme, qui a toujours existé et existera toujours. Pour le RÉDUIRE on peut imaginer certaines choses:

  1. à court terme, il faut améliorer la collecte et surtout l’analyse de renseignements sur le terrain, ainsi que la communication entre diverses agences de renseignement et de police, localement et globalement.
  2. À moyen terme, il faut envisager les relations internationales moins sur le plan classique des conflits étatiques et davantage au plan des mouvements de population, de la démographie locale et des systèmes politiques nationaux. Les prochains conflits seront des conflits asymétriques. Ceci signifie qu’on doive placer nos pions sur l’échiquier mondial en tenant compte non pas de la possibilité d’une guerre (qui devient de moins en moins probable de nos jours) mais bien des conditions de vie et de la sécurité humaine des individus qui se trouvent dans les régions concernées. C’est le foisonnement de conflits politiques intérieurs qui créé le terrorisme local et international.
  3. À long terme, il faut tenir compte de développements fondamentaux en termes de sécurité humaine: 1) les conditions économiques; 2) la santé; 3) l’environnement (pas nécessairement dans cet ordre). Ces trois aspects seront cruciaux, dans les années à venir, puisqu’ils ont un potentiel infini de créer, de maintenir et de faire exploser les conflits.

Je ne lui ai pas dit, pour ne pas la décourager, que la probabilité que nos gouvernements entreprennent la moindre démarche dans n’importe quelle des directions suggérées, est essentiellement nulle. Les États continuent de penser étatique, leurs représentants obnubilés par le pouvoir inter-étatique et entièrement ennuyés par les problèmes locaux et les problèmes de populations — surtout si ces populations ne contiennent pas de leurs citoyens portant des papiers valides et reconnus. En fait, les gouvernements, on peut le prédire sans aucun risque d’erreur, continueront d’investir dans des tactiques de sécurité réactive, surtout technologiques, et continueront d’écrire des lois à la pièce à mesure que les problèmes se manifesteront.

A propos S. Leman-Langlois

Titulaire, Chaire de recherche du Canada en surveillance et construction sociale du risque
Cet article, publié dans ÉU, Renseignement, Sécurité, sécurité réactive, terrorisme, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s