Faits déconnectés…

  1. Facebook a joué un rôle important dans la série de semi-révolutions qui ont éclaté dans le monde arabe (surtout africain) des dernières semaines. Toutefois, deux aspects sont contradictoires et demandent interprétation: d’une part, les manifestations n’ont pas ralenti lorsque l’Égypte a coupé l’Internet à ces citoyens. D’autre part, lorsque le réseau fut remis en marche, 100’000 Égyptiens se sont immédiatement, en quelques heures, inscrits sur Facebook.
  2. Al Jazeera a également, sans aucun doute, préparé le terrain à ces vagues de protestation, en diffusant, depuis sa création, des nouvelles de très haut niveau de qualité. On en a peu parlé ici, mais le caméraman Sami al-Haj, capturé comme ennemi, interné à Guantanamo où on le tortura et le questionna sur le fonctionnement d’al… Jazeera (eh non, pas d’al quaïda!), est devenu une sorte de héros populaire dans le monde arabe. Ceci montre plusieurs choses, dont plusieurs qui sont incroyablement honteuses, mais pour ce billet n’y voyons que l’importance grandissante accordée à l’information.
  3. Cela dit, en Occident Wikileaks est dans la cible de tous les gouvernements parce qu’il met à disposition du public trop d’information.
  4. Lors du G20 à Toronto, la police a sciemment attaqué des manifestants politiques pacifiques, les a tabassés, gazés, leur a tiré dessus avec des balles de caoutchouc. Ensuite on les a entassés dans des cages pendant 2 jours et procédé à l’arrestation de 12 autres qui étaient venus protester (pacifiquement) à l’extérieur des prisons improvisées.
  5. Ces actions policières durant le G20 n’ont bien sûr rien de comparable à la réaction gouvernementale en Égypte, ou encore moins en Libye. Là n’est pas la question. Elles montrent une volonté de faire disparaître la contestation politique des espaces publics.
  6. Où est l’indignation face à l’action policière du G20? Nulle part.
  7. Les Canadiens – du moins, ceux qui 1) veulent protester un événement important et 2) n’aiment pas dormir menottés dans une cage avec une épaule disloquée et un bras cassé – devront-ils désormais protester sur Facebook?
  8. Des groupes bien intentionnés (mais certainement mal informés…) ont décrété qu’une journée sans Facebook était nécessaire pour lutter contre la cyberdépendance et les incursions contre la vie privée.
  9. Facebook n’a que faire de la démocratie ou de nos droits. C’est une corporation qui vend de la publicité à d’autres corporations. D’ailleurs, on y censure allégrement ce qu’on juge controversé.
  10. L’attaque d’Anonymous contre la firme de sécurité HBGary Federal a révélé que la firme travaillait sur plusieurs projets intéressants, dont la mise au point de rootkits et logiciels espions de toutes variétés, destinés aux corporations et aux gouvernements. Ceci n’est pas la raison de l’attaque: c’est plutôt que le directeur d’HBGary s’était vanté d’avoir infiltré le groupe Anonymous. Donc, de deux choses, l’une: 1) coïncidence extrême: HBGary est la seule firme de sécurité qui s’adonne à ces pratiques; 2) HBGary est la seule firme de sécurité à avoir été la cible d’Anonymous. Je vote 2. Pourquoi est-ce important ici? Déjà, on y voit une volonté des élites à contrôler et à censurer le web dans son ensemble. Mais voilà le fait intéressant aujourd’hui: un des produits d’HBGary, développé pour l’armée étatsunienne, est un logiciel permettant de créer et de manipuler des centaines de fausses identités sur Facebook afin d’influencer les groupes politiques. Bref, les débats sur Facebook seront menés, de plus en plus, avec des groupes entièrement fictifs.

Voilà. Food for thought, comme on dit en latin.

A propos S. Leman-Langlois

Titulaire, Chaire de recherche du Canada en surveillance et construction sociale du risque
Cet article, publié dans Cybercrime, cybersécurité, Médias, Sécurité, vie privée, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s