portable et cancer: ALERTE!

Un physicien vous assure que selon les propriétés naturelles des objets physiques, un cochon ne peut pas voler.

Qu’à cela ne tienne, vous regroupez 21000 cochons, vous les lancez du haut d’une falaise afin de tester l’hypothèse, juste pour être sûr. Surprise: aucun des 21000 ne vole (ok, il y en a deux qui ont rebondi haut comme ça).

Vous concluez que des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Voici en bref l’histoire du lien entre téléphones portables et cancer. Les radiations électromagnétiques émises par les téléphones ne sont pas de nature à causer des variations génétiques. Elles ne peuvent, selon les lois de la physique, ioniser les molécules et causer une modification de votre ADN. Elles ne sont pas (et de loin) à la bonne fréquence. C’est simplement impossible.

Une recherche faite sur 7000 cancéreux et 15000 non-cancéreux comme groupe contrôle  démontre que les usagers de téléphone n’ont pas plus de cancer que les autres. En fait, les usagers modérés de téléphone ont moins de cancer!

Qu’à cela ne tienne, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), de l’Organisation mondiale de la santé, vient d’annoncer que le lien portable-cancer est «possible» et que «davantage de recherche est nécessaire». D’une certaine manière, comme cette recherche est extrêmement coûteuse et que les fonds vont directement dans les coffres des membres du CIRC, cette conclusion n’est pas super-surprenante.

Cela dit, il faut noter que le CIRC ne dit pas que le lien est «probable» mais bien «possible». Il est placé dans la classe de risques  «2b», avec 266 autres éléments possiblement cancérigènes, dont le café.

Et pourtant, hier les médias claironnaient que les portables étaient dangereux, qu’il faut paniquer, surtout quand des enfants les utilisent, et qu’il faut utiliser un écouteur séparé avec fil (pas Bluetooth …ça aussi =radiations!).

Il faudrait que les auditeurs, avant de consulter leurs nouvelles télévisées, voient un message du genre de ceux qu’on diffuse avant les émissions violentes ou à contenu adulte: AVERTISSEMENT: LES ACTUALITÉS QUE VOUS ALLEZ ÉCOUTER FONCTIONNENT AVEC UNE DÉFINITION TRÈS PARTICULIÈRE DU RISQUE, SANS AUCUN RAPPORT AVEC LE RISQUE RÉEL, ET QUI NE VISE QU’À VOUS GARDER DEVANT VOTRE ÉCRAN JUSQU’À LA PROCHAINE PUBLICITÉ.

A propos S. Leman-Langlois

Titulaire, Chaire de recherche du Canada en surveillance et construction sociale du risque
Cet article, publié dans Médias, Risque, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour portable et cancer: ALERTE!

  1. David dit :

    Merci Stéphane pour le lien vers l’article du International Journal of Epidemiology. En effet, la conception du risque est un sujet particulièrement intéressant à analyser. C’est spectaculaire de voir comment cette conception évolue avec les années et de comprendre comment certains éléments la modulent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s