Des nouvelles mesures pour limiter le problème des «combattants étrangers»

Selon le premier ministre britannique David Cameron, de nouvelles réglementations sont nécessaires pour saisir les passeports des extrémistes d’origine britannique. Il a dit que l’incapacité de l’État à arrêter les terroristes d’origine britannique de revenir au Royaume-Uni (RU) après avoir combattu à l’étranger est « une lacune dans l’arsenal ». Avec cette nouvelle capacité, l’habileté de contrôler les suspects au RU sera renforcée.

Dans une déclaration au Parlement, M. Cameron a réitéré le soutien du RU pour les frappes aériennes des États-Unis contre les militants de l’État islamique (IS) et a déclaré qu’il n’excluait pas la participation à des actions similaires dans le futur.

Le niveau d’alerte terroriste au RU a été porté de « grave » à « substantielle » la semaine passée. Le premier ministre a dit que les évènements au Moyen-Orient ces derniers mois ont eu des implications majeures pour la sécurité du Royaume-Uni. Notamment, il est estimé qu’environ 500 ressortissants britanniques seraient partis vers l’Irak et la Syrie pour combattre au nom de l’État islamique et d’autres groupes militants.

Alors que M. Cameron rejette des appels pour de nouvelles lois« radicales et globales » comme réponse aux activités des derniers mois, il dit que des changements spécifiques sont nécessaires pour empêcher les gens de voyager à l’étranger et pour faire face aux djihadistes britanniques de retour des zones de conflit.

Parmi les mesures annoncées :         

  • La législation sera établie pour donner plus de pouvoirs à la police afin de confisquer les passeports des terroristes potentiels aux frontières du RU
  •  Le RU contestera toute tentative de la part des tribunaux d’amoindrir ces nouvelles mesures
  • Des plans seront établis visant à bloquer les terroristes britanniques de retourner au RU
  • Les mesures de préventions et d’enquêtes contre le terrorisme seront étendues pour inclure le droit de déplacer des suspects en sol britannique
  • Les terroristes seront tenus de suivre des programmes de déradicalisation
  • Les compagnies aériennes seront obligées de rendre disponible au gouvernement plus d’informations sur les passagers allant et revenant de zones de conflit.

Cela dit, le ministre de l’Intérieur a déjà le pouvoir exécutif de saisir les passeports de ceux qui voyagent à l’étranger dans certains cas, mais M. Cameron dit que la police doit avoir une plus grande latitude pour agir en cas de besoin.

Sous ces propositions, les ressortissants britanniques soupçonnés d’être impliqués dans des actes terroristes seraient autorisés à conserver leur citoyenneté britannique, mais ils leur seraient interdits de revenir au Royaume-Uni pour une période de temps.

Le premier ministre Stephen Harper a également exprimé son support dans l’effort contre l’extrémisme au domicile et à l’étranger, mais pour l’instant ce support se limite à une aide financière. Avec le phénomène des « combattants étrangers » qui occupe une importance croissante au sein des zones de conflits (au Canada aussi), est-ce que le gouvernement canadien risque de suivre les pas législatifs du Royaume-Uni pour ralentir le flux de combattants? Reste à voir si des Canadiens se font encore recruter et radicaliser et si oui, si cela ce fait à un taux croissant. Nous saurons alors si le problème est toujours constant ou s’il s’aggrave et si nous devons agir en conséquence.

http://www.bbc.com/news/uk-29008316

Cet article a été publié dans Canada, Gouvernement, Risque, Sécurité, terrorisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s